7 astuces pour éviter une crise d’hyperphagie

Mon expérience et la thérapie que j’ai suivi m’a permis de comprendre que pour réussir à lutter efficacement contre les crises d’hyperphagie, deux choses étaient nécessaire :

  • Réussir à remplacer des mauvaises habitudes par de bonnes
  • Créer un cadre de vie, une routine d’habitude permettant d’éviter les facteurs entraînant ces crises (stress, fatigue, anxiété, ennui…)

On parle ici d’habitudes, c’est quelque chose qui peut être long à mettre en place alors ne cherchez pas à tout révolutionner d’un coup. Choisissez-en plutôt une pour commencer et lorsque cette astuce est devenue une routine, passez à une autre !

Astuce numéro 1 : Remplacer les aliments “tentation”

Dans mon cas, lors de mes crises, je visualisais très bien ce qu’il y’avait dans le frigo ou dans les placards et cela participait au déclenchement de la crise. En remplaçant par exemple les bonbons par des fruits, le chocolat ou les gâteaux par des fruits secs et les produits industriels comme les burgers, la pizza ou que sais-je, par des protéines et des légumes. Cela permet deux choses :

  • on est moins obnubilé par ce qu’on va pouvoir manger
  • si on fait une crise, et je continue d’en faire parfois, le sentiment qui en découle est beaucoup moins fort si vous avez avalé des pommes et du fromage blanc plutot que des tablettes de chocolats et des paquets de bonbons

Veillez du coup à toujours avoir ces aliments dans votre réfrigérateur ou vos placards, dans mon cas ça a été une aide précieuse et ça continue de l’être.

Astuce numéro 2 : Etablir une liste de course ou faites un drive

Le premier conseil ne peut aller dans celui-ci, le but étant de ne pas succomber à la tentation. Combien de fois j’ai atterri dans une grande surface sans liste de courses et suis reparti avec tout ce qui ne fallait pas à force d’errer dans les rayons. En réalisant une liste de courses, on achète ce qu’on a prévu et si en plus vous faites un drive, cela ne laisse que très peu de place à la tentation !

Astuce numéro 3 : Remplacer les moments où vous faites des crises par une activité

La plupart du temps, les crises d’hyperphagie arrivaient le soir lorsque je rentrais de cours quand j’étais plus jeune ou en rentrant du bureau actuellement. A peine monté dans la voiture ou dans le bus que je m’imaginais déjà en train de dévorer tout ce qui était imaginable.

Analysant ça j’ai pris la décision d’aller à la salle de sport à la place ou d’aller faire une balade en forêt au lieu de rentrer de suite parce que c’est quelque chose qui me plaisait. Mais suivant les cas cela peut être autre chose que le sport, vous pouvez lire, dessiner, jouer d’un instrument de musique ou bien n’importe quelle autre activité qui vous plaira et qui lorsque vous l’aurez terminé vous satisfera. 

Astuce numéro 4 : Avoir un bon sommeil

Ca peut paraitre être un conseil bateau mais c’est pourtant une des meilleures choses que vous pourrez faire pour prendre soin de votre corps. En effet, vous coucher 1h ou 2h plus tôt que d’habitude va permettre de mieux réguler vos hormones de satiété (leptine et ghréline) et donc de diminuer cette sensation de faim. Et elles peuvent fluctuer de 10 à 15% selon que vous ayez dormi 6h ou 10h, c’est donc un paramètre important à considérer. Et puis l’autre effet important lorsque vous avez fait une bonne nuit, c’est que vous avez une motivation bien plus importante pour faire face aux difficultés ou pour tenir un programme de routine que vous souhaitez mettre en place.

Astuce numéro 5 : Pratiquer la méditation

C’est quelque chose que j’ai mis en place récemment après avoir lu des livres encourageant ses bienfaits et que je vous recommande. Prendre le temps de méditer 10 minutes par jour à un moment où vous sentez monter une crise par exemple, mais cela peut être à n’importe quel moment de la journée va vous permettre de vous poser, de vous recentrer sur vous même et de faire diminuer cette pression. Dans mon cas, cela me permet de vraiment me concentrer sur le moment présent et de visualiser la route pour tenir mes objectifs.

Astuce numéro 6 : Définir son objectif, créer les habitudes associées, s’accorder une récompense

C’est ce qui m’a permis de contrôler mes crises et ça sera l’objet d’un article complet tellement il y’a à dire sur le sujet mais pour vous donner un exemple, admettons que votre objectif soit d’obtenir votre code de la route (je fais exprès qu’il n’ait rien à voir avec l’hyperphagie), voici comment on pourrait « déconstruire » cet objectif pour créer une routine :

Objectif : obtenir mon code dans 1 mois

Routine :

  • Lundi : Lire x chapitres du code et faire des exercices sur ces x chapitre pendant 1h
  • Mardi : Lire x chapitres du code et faire des exercices sur ces x chapitre pendant 1h
  • Mercredi : Lire x chapitres du code et faire des exercices sur ces x chapitre pendant 1h
  • Jeudi : Lire x chapitres du code et faire des exercices sur ces x chapitre pendant 1h
  • Vendredi : Lire x chapitres du code et faire des exercices sur ces x chapitre pendant 1h
  • Samedi : Faire des tests en condition réel pendant 1h

Récompense : 

  • Chaque fois que je réalise ma routine, je m’accorde 1h de jeux vidéo pour me récompenser par exemple (vous verrez rapidement que la meilleure récompense c’est ce sentiment de travailler à l’atteinte de cet objectif)

Ce n’est qu’un exemple et j’ai volontairement mis n’importe quoi mais vous visualisez désormais mieux la manière de faire. Mais les habitudes ont un pouvoir assez incroyable lorsqu’on souhaite atteindre des objectifs et cela à déjà fait l’objet d’un livre que j’aimerais vous présenter prochainement.

Astuce numéro 7 : Accepter les crises

Il est possible que malgré tout ça, des crises continuent de surgir… dans ce cas là ne soyez pas trop dur avec vous-même, acceptez la crise car elle fait partie de vous et passez tout de suite à autre chose afin de repartir du bon pied et continuez votre chemin vers la guérison !

J’espère que tous ces conseils seront utiles, j’aurais aimé les connaitre en étant plus jeune mais je tiens néanmoins à vous rappeler que je ne suis pas médecin, que ce sont des choses qui fonctionnent dans mon cas mais qui ne sont peut être pas adapté à vous.

Et vous vous avez des astuces ?

 

8 réflexions au sujet de “7 astuces pour éviter une crise d’hyperphagie”

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X