.Tout d’abord, vous devez savoir qu’il est possible de se sortir de l’hyperphagie boulimique et cela peu importe le degré de gravité que vous avez avec la maladie et le temps depuis lequel vous vivez avec. Évidemment, une prise en charge précoce facilitera le traitement et la guérison. En effet, elle pourra permettre que vous ne développiez pas de complications ou que cette maladie devienne chronique.

Quoi qu’il arrive, que la maladie soit traité de façon précoce ou lorsqu’elle est bien installée, le traitement de l’hyperphagie s’opérera de la même façon. C’est une prise en charge pluridisciplinaire qui interviendra sur l’aspect médical, sur l’aspect psychologique et enfin sur l’aspect nutritionnel. Cette voie que j’ai prise et par chance dans mon cas, j’ai pu avoir un traitement non médicamenteux pendant toute la thérapie. Il faut tout de même savoir que les médicaments peuvent être un recourt dans des cas d’hyperphagie plus complexes.

Une maladie longtemps secrète

L’anorexie mentale et l’hyperphagie sont deux troubles du comportement alimentaire aux antipodes. Pourtant, elles se rassemblent sur un point commun. Ainsi, plus la découverte de la maladie se fait tôt et plus la guérison est “simple” à obtenir. Cela s’explique simplement :

Celle-ci entraînant avec elle des complications, des rechutes ainsi que des séquelles au niveau de votre :

Ce qui est compliqué pour déceler cette maladie, c’est que l’on peut rester longtemps à souffrir sans en parler à qui que ce soit. Ceci du fait de la culpabilité et la honte qu’on éprouve avec ce trouble du comportement alimentaire. Sachez que dans ce cadre vous pouvez réaliser des tests vous permettant de diagnostiquer le trouble du comportement alimentaire.

La seconde difficulté avec l’hyperphagie boulimique c’est que les épisodes de crises de boulimie n’ont pas de comportements compensatoires. De ce fait, vous allez stocker toutes les calories et développer alors un surpoids ou de l’obésité. Malheureusement, bien que les mentalités évoluent, on ne considérera pas que vous êtes malade mais plutôt que vous êtes gourmand. Voir même que vous n’avez pas de volonté. Cela rend plus difficile de rencontrer un médecin pour poser un diagnostic. En effet, on finit par croire les diktats que la société nous impose.

Je pense qu’il est donc intéressant pour toute personne en surpoids de rechercher si elle n’est pas atteinte d’hyperphagie boulimique. L’idée, c’est d’être sûr de ne pas être en présence de ce trouble du comportement alimentaire encore largement méconnu.

L’hyperphagie boulimique doit recevoir un traitement pluridisciplinaire

Je vous indiquais en préambule, l’hyperphagie boulimique étant une maladie qui touche au physique, au psychologique et à l’alimentaire. Il est nécessaire de la traiter de façon pluridisciplinaire en s’entourant de plusieurs médecins spécialistes qui vont chacun vous aider sur un aspect précis de la maladie. Ainsi, si vous souhaitez soigner votre hyperphagie, voici les suivis que je vous recommande de commencer :

Le traitement de l’hyperphagie n’a qu’un seul objectif c’est de vous permettre de surmonter vos compulsions en :

Le traitement psychologique de l’hyperphagie boulimique

Un accompagnement pluridisciplinaire est nécessaire au traitement de l’hyperphagie boulimique. Toutefois, sans accompagnement psychologique, les causes profondes de ce trouble du comportement alimentaire ne pourront être soignées. La maladie ne pourra ainsi pas être vaincue.

Dans ce cadre, diverses thérapies existent et il faut trouver celle qui nous correspond :

De mon expérience personnelle, l’hypnose a été d’un grand recours pour prendre conscience de ce qui entraînait mes crises d’hyperphagie et trouver des solutions. Dans un second temps c’est la thérapie cognitive et comportementale qui m’a permis d’aller plus loin.

L’apprentissage nutritionnel de l’hyperphagie boulimique

Lorsque le traitement psychologique est en place et qu’on s’est attaqué à la source du trouble du comportement alimentaire, il est nécessaire de réaliser un travail au niveau alimentaire en réapprenant à se nourrir avec des repas bons pour le corps et l’organisme tout en y éprouvant du plaisir.

Cet apprentissage peut se faire seul notamment avec toutes les ressources que l’on peut trouver sur internet ou ailleurs, à l’aide d’un coach, d’un diététicien ou encore d’un nutritionniste.

La place des médicaments dans le traitement de l’hyperphagie boulimique

Il arrive dans certains cas qu’un traitement médicamenteux soit nécessaire. Les médicaments permettant de traiter l’hyperphagie notamment par la prise d’antidépresseurs vont participer en fait à l’atténuation des symptômes d’anxiété ou de dépression.

L’hyperphagie a t elle un traitement naturel ?

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement naturel à l’hyperphagie. La seule possibilité de combattre l’hyperphagie c’est la mise en place d’un accompagnement pluridisciplinaire et de traiter l’aspect psychologique et alimentaire de la maladie.

Toutefois, il existe des traitements naturels de l’hyperphagie qui peuvent venir en soutien d’une thérapie et qui vont venir participer à combattre le trouble du comportement alimentaire. C’est notamment le cas de ces différents traitements naturels de l’hyperphagie boulimique :

L’hyperphagie n’a pas de remède miracle ou de traitement naturel à proprement parler, c’est une addition de beaucoup de petites choses qui permettent de se sortir de ce trouble du comportement alimentaire avec tout de même élément central qui est la mise en place d’une thérapie.

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X