Dans certaines formes plus sévères d’hyperphagie boulimique il peut aussi y avoir un traitement médicamenteux afin d’aider le patient à traiter la pathologie. Avant de commencer je souhaite tout de même vous avertir que j’ai traité mon hyperphagie par un traitement non médicamenteux exclusivement et que je n’ai donc pas d’expérience sur les soins via les médicaments. Il existe différents traitements de l’hyperphagie boulimique. Ainsi afin d’être le plus complet possible, voici ce que j’ai pu apprendre pas d’autres patients ou dans mes lectures :

Traitement médicamenteux de l’hyperphagie : le baclofène

Le baclofène est un médicament qui peut être conseillé aux personnes atteintes de troubles du comportement alimentaire et notamment pour ceux faisant des crises de boulimie et d’hyperphagie. C’est un médicament dont on parle souvent sur les réseaux sociaux et qui peut être utilisé pour diminuer les pulsions irrépressibles de manger dans des quantités infinies rencontrées à l’occasion des crises.

À la base c’est un médicament qui est utilisé pour les personnes présentant une addiction à l’alcool afin de réduire la pulsion ressentie et incontrôlée de boire énormément après son premier verre.

Si le baclofène peut aider à cette réduction des troubles grâce à la molécule qui le compose, il faut tout de même prendre garde aux effets indésirables auxquels on s’expose en en prenant car ce n’est aujourd’hui pas un médicament qui a une autorisation de mise sur le marché dans le cadre d’un trouble du comportement alimentaire.

Ainsi, si quelques études montrent une vraie progression pour les personnes atteintes d’un trouble du comportement alimentaire avec le baclofène, il en est d’autres qui rappellent les risques potentiellement graves associés à son utilisation et qui déconseille son utilisation dans un cadre autre que celui de son autorisation de mise sur le marché.

Pour terminer voici quelques informations à propos du Baclofène ;

Il s’agit d’un relaxant musculaire d’action centrale. Il est indiqué chez l’adulte dans le traitement des contractures spastiques de la sclérose en plaques, des contractures spastiques des affections médullaires (d’origine infectieuse, dégénérative, traumatique et néoplasique) et des contracture spastiques d’origine cérébrale.

Médicament pour traiter l’hyperphagie boulimique : Vyvanse

Vivante est d’après mes recherches le seul et unique médicament qui soit disponible et validé pour traiter l’hyperphagie boulimique à un stade modérée à grave.

C’est un médicament qui a été développé par la société Shire spécialiste en biotechnologie et dont la substance active nommée dimésylate de lisdexamfétamine est une amphétamine qui vient stimuler le système nerveux.

Néanmoins, la lisdexamfétamine ne correspond pas à tout un chacun et malgré le fait que ce médicament puisse être une option dans le cadre de la lutte contre votre hyperphagie, il revient à votre médecin de vous le prescrire ou non.

Vous devez garder en mémoire que si la médication est une aide supplémentaire, c’est le soin de la pathologie à travers une approche globale qui permet de la soigner. J’insiste donc sur le fait de ne pas délaisser :

Pour que vous soyez en pleine possession des informations sur la lisdexamfétamine, voici les informations sur ce médicament :

Vyvanse est un médicament sur ordonnance stimulant le système nerveux central permettant le traitement :

Attention, la lisdexamfétamine n’est pas un médicament destiné à la perte de poids, ni un médicament permettant de traiter l’obésité. Par ailleurs, il peut entraîner des effets secondaires comme :

Traitement médicamenteux de l’hyperphagie boulimique : les antidépresseurs

Dans le cadre de l’hyperphagie, les antidépresseurs sont un traitement médicamenteux qui peut être recommandé. Ils vont participer à la diminution du nombre de crise mais ne peuvent pas remplacer une thérapie. L’utilisation d’antidépresseurs en traitements médicamenteux de l’hyperphagie boulimique se fait par ailleurs souvent dans les premiers mois de la thérapie de façon à soulager le malade d’un nombre important de crises.

Les autorités médicales recommandent de façon préférentielle la fluoxétine du Prozac dans le traitement des symptômes de l’hyperphagie boulimique. En effet, le Prozac appartient à une famille d’antidépresseur spécifique dont le fonctionnement permet d’inhiber la recapture de la sérotonine, un neurotransmetteur impliqué dans la régulation :

Ainsi dans le traitement de l’hyperphagie boulimique cette classe d’antidépresseur dont fait partie le Prozac va venir augmenter la quantité de sérotonine afin de faciliter le passage de l’information nerveuse.

En fonction des troubles que peut avoir la personne atteinte d’hyperphagie boulimique, le traitement médicamenteux peut être doublé par d’autres antidépresseurs ou médicaments comme des anxiolytiques afin de travailler sur les autres symptômes présentés.

Ce qu’il faut comprendre quoi qu’il en soit, c’est que les antidépresseurs et notamment le Prozac ne sont pas une solution miracle dans le cadre du traitement de l’hyperphagie boulimique. Les antidépresseurs sont un complément à la thérapie qui elle seule peut permettre une guérison profonde du trouble du comportement alimentaire. Le Prozac, les antidépresseurs et les traitements médicamenteux de façon générale vont permettre de diminuer les symptômes de l’hyperphagie boulimique afin qu’elle soit plus facilement vivable en attendant que vous soyez guéri.

Mon avis sur le traitement médicamenteux de l’hyperphagie boulimique

Il est important de comprendre que l’hyperphagie est un trouble qui est très méconnu des professionnels de santé et surtout du grand public. Il n’a d’ailleurs été reconnu dans le manuel des troubles mentaux qu’en 2013. 

De plus, il est souvent confondu avec l’obésité alors que c’est en fait une maladie mentale qui crée une relation particulière avec la nourriture.

Enfin, on s’aperçoit que les personnes touchées par cette pathologie ont tendance à présenter d’autres problématiques liées à leur psychologie qui peuvent être grave comme :

Ou bien des troubles associés à d’autres pathologies comme le diabète.

Si c’est important pour moi de revenir sur ces différents éléments avant de vous donner mon avis sur les médicaments c’est pour que vous compreniez l’aspect primordial lié à cette pathologie : l’aspect psychologique.

Ainsi, même si le médicament peut vous aider et participer favorablement à votre guérison, je pense que cela ne pourra jamais remplacer la mise en place d’une thérapie afin de traiter la problématique en profondeur.

Bien sûr il est plus facile pour moi de tenir ce discours alors que je n’ai pas eu besoin de médicaments pour m’aider et je ne me permettrais jamais de juger ceux qui ont eu recours à l’utilisation de médicament pour traiter leur hyperphagie boulimique.

Toutefois je pense profondément que les médicaments ne sont pas une solution si vous les utiliser seuls. Par contre, je pense qu’ils peuvent vous apporter de l’aide afin de calmer votre hyperphagie en parallèle d’une ou plusieurs thérapies. Mon avis, c’est que les thérapies vont vous permettre de régler en profondeur la problématique à laquelle vous êtes confronté.

Traitement médicamenteux de l’hyperphagie : les remèdes naturels

Vous imaginez bien que si je vous ai dit précédemment que la médication seule ne peut résoudre vos troubles alimentaires, il en va de même pour les remèdes naturels. S’ils sont un vrai soutien, ils ne peuvent résoudre seuls votre hyperphagie. Mais certaines plantes ont des vertus permettant d’améliorer les addictions.

Là encore je ne pourrais pas parler de ma propre expérience puisque je n’ai jamais eu recours à un quelconque remède. Ce n’est d’ailleurs pas par choix mais plutôt par manque d’information. Vous trouverez quoi qu’il en soit ci-dessous le fruit de mes recherches sur les remèdes naturels permettant de vous aider à maîtriser votre hyperphagie.

Ce que vous devez savoir c’est que la médecine dans laquelle on utilise les plantes médicinales est la phytothérapie et que la définition de cette médecine est de traiter les maux ou maladies en utilisant uniquement des substances d’origine végétale.

L’objectif ici est d’utiliser les principes actifs présents dans chaque végétal afin d’en récupérer leurs vertus thérapeutiques.

Vous souhaitez acheter l’un de ces remèdes naturels dans le commerce ? Sachez que vous pouvez les retrouver sous différentes formes :

Quels sont les remèdes naturels à l’hyperphagie ?

Ainsi, voici les différentes plantes que j’ai trouvées qui ont une efficacité reconnue sur la boulimie et l’hyperphagie :

Mon avis sur les remèdes naturels

Mon avis sur ces remèdes naturels est sensiblement le même que pour les médicaments. J’ai la conviction qu’utilisés seuls, aucun ne peut fonctionner et vous guérir si vous êtes hyperphagique ou boulimique. J’ai des doutes sur leur efficacité mais je tiens à rappeler encore une fois que je n’en ai jamais consommé.

Toutefois, il y’a une autre chose dont j’ai la conviction. Les remèdes naturels peuvent être le premier pas d’une longue série vers la guérison. Et ce, qu’ils soient efficaces ou non. En effet, je pense que la première étape pour guérir son hyperphagie ou sa boulimie, c’est de vouloir en guérir. Et si cette première étape consiste à consommer des plantes chaque jour pour commencer et que cela vous permet d’enchaîner sur d’autres méthodes de guérison alors foncez !

Toutefois, il est important que je vous rappelle que la phytothérapie n’est pas anodine pour autant. Rien n’est anodin lorsque vous avalez quelque chose. Dans ce cadre je vous recommande d’en discuter avec un professionnel en plantes médicinales pour éviter des effets indésirables.

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X