Vie de couple et hyperphagie : mes conseils pour que l’un n’affecte pas l’autre

Une chose est sûre, si l’on n’y fait pas attention, les troubles du comportement alimentaire et notamment l’hyperphagie prennent une place tellement importante dans votre vie que cela peut affecter votre partenaire et ruiner votre vie de couple.

Si vous lisez cet article et que vous êtes atteint d’hyperphagie, vous devez comprendre que vivre avec une personne qui pense tout le temps à la nourriture et qui peut voir son humeur largement varier en fonction de celle-ci n’est pas agréable et que l’on peut être très perturbé de tomber sur son partenaire en train de dévaliser l’ensemble du frigo.

Si vous lisez cet article et que vous vivez avec quelqu’un d’hyperphagique, rassurez-vous l’hyperphagie ça peut passer mais vous devez vous aussi comprendre que ce trouble est complexe et qu’on ne peut s’en sortir qu’avec la bienveillance des personnes avec lesquels on vit.

De mon côté, j’ai la chance d’être depuis trois ans avec quelqu’un qui ne m’a jamais jugé sur ce trouble et qui a participé à ma guérison. Vous trouverez donc dans cet article mes quelques conseils qui permettront à votre couple de tenir bon si vous êtes atteint d‘hyperphagie.

 

Ne vous cachez pas

C’est un conseil un peu contre intuitif puisqu’un des symptômes de l’hyperphagie c’est de justement manger en cachette parce qu’on a honte. Pour autant, ne cachez pas à votre partenaire votre état, expliquez-lui que vous êtes atteint de cette pathologie et racontez-lui comment ça fonctionne.

Le fait que votre partenaire de couple sache ce qui vous ronge est un vrai soulagement car c’est ensuite bien plus facile pour en discuter, pour vous aider. Cela permet surtout que votre hyperphagie ne soit pas un tabou dans votre couple et que ce trouble du comportement alimentaire ne devienne pas un énorme abcès que vous ne sauriez percer et qui exploserait à un moment donné.

Inclure votre partenaire c’est une excellente thérapie pour vous aider à vous en sortir, ne négligez pas ce point.

Parlez en régulièrement

Maintenant que votre partenaire est au courant, n’ayez plus honte de partager avec lui cette hyperphagie et discutez en régulièrement afin de le rassurer. En effet, savoir que vous avez cette pathologie peut être perturbant et votre partenaire aura besoin d’avoir des informations sur votre état, sur l’évolution, sur comment vous vous sentez, sur comment vous aider.

Par exemple, si vous avez entamé une thérapie pour en guérir, alors partagez avec ce partenaire vos avancées. En parler avec va vous permettre de continuer la thérapie et certainement de débloquer des choses dans votre tête qui seront une étape supplémentaire de gagnée dans votre lutte.

J’ai toujours tout raconté à ma compagne : le contenu de mes séances chez le psy, les moments où j’avais des crises, le pourquoi de ces crises et cela a toujours été bénéfique.

Organisez-vous sur les courses

C’est un conseil qui peut vous sembler bizarre mais en fait il est très important. Afin de limiter les crises d’hyperphagie je fais depuis longtemps attention à la façon dont je remplis mes placards et mon réfrigérateur pour deux raisons :

  • Limiter les chances de faire une crise.
  • Limiter les dégâts si j’en fais une quand même.

C’est une stratégie qui a bien fonctionné mais lorsque vous vivez avec quelqu’un vous ne pouvez pas l’empêcher d’acheter des choses que vous avez bannies de votre côté. C’est là ou les deux premiers conseils sont importants et vont vous permettre de vous organiser avec votre partenaire pour trouver un juste milieu pour que :

  • Vous ne soyez pas tenté.
  • Il ne soit pas frustré.

Faites des activités ensemble

Je l’ai dit dans différents articles, faire des activités est crucial lorsqu’on souhaite vaincre son hyperphagie. Parfois il est quand même difficile de se motiver alors n’hésitez pas à solliciter votre partenaire pour mettre en place une ou plusieurs activités avec lui. J’y vois deux avantages énormes pour votre hyperphagie et votre couple :

  • Lorsque vous faites des activités vous diminuez les chances de faire une crise
  • Vous allez renforcer votre couple à travers ces activités et objectifs communs

Ne jugez pas l’autre, soyez empathique

Ce conseil marche pour tout le monde et dans toutes les situations mais il prend davantage son importance dans le couple. En effet, mettez-vous quelques secondes à la place de votre partenaire, que ce soit vous l’hyperphagique ou que vous viviez avec quelqu’un qui l’est et vous allez pouvoir vous rendre compte de la difficulté pour l’un ou pour l’autre d’appréhender ce trouble :

  • Si c’est vous qui êtes atteint d’hyperphagie, vous savez à quel point cette pathologie peut être perturbante pour vous qui vivez avec et qui la connaissez. Alors comprenez que pour quelqu’un qui n’en est pas atteint et qui ne sait pas ce que c’est mais qui vous voit dévaliser un frigo et passer par tous les états cela doit être encore plus perturbant.
  • Si vous vivez avec quelqu’un d’hyperphagique le même conseil s’applique. Vous devez être perturbé par ce trouble et ne pas comprendre ce qu’il se passe, mais imaginez combien ca peut l’être aussi pour la personne qui le vit.

 

9 réflexions au sujet de “Vie de couple et hyperphagie : mes conseils pour que l’un n’affecte pas l’autre”

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X