10 routines luttant contre les crises d’hyperphagie ou la faim émotionnelle

La plupart du temps lorsque je faisais des crises d’hyperphagie, c’était pour combler une émotion désagréable que je ne souhaitais pas ressentir comme combler un vide lié à l’ennui ou répondre à une angoisse.

D’ailleurs il se peut que cela vous soit aussi arrivé si vous n’êtes pas hyperphagique. Il est probable que vous ayez déjà mangé vos émotions de façon ponctuelle. Ce qui se différencie avec l’hyperphagie qui elle, est beaucoup plus régulière et fonctionne presque comme une habitude.

Si vous êtes atteint d’hyperphagie, vous devez vous dire que le titre de l’article est un peu galvaudé car lorsqu’on fait face à ce trouble, il n’est pas aisé de se raisonner au moment où il pointe le bout de son nez. Si à ce moment-là vous voyez un paquet de gâteaux, de bonbons ou quoi que ce soit d’autre vous faisant envie, il y a plus de chance que ces mets disparaissent en quelques minutes sans même vous laisser l’opportunité ou le temps de réfléchir à ce qui est en train de se passer et de mettre en place un des 12 moyens que je vais vous présenter.

C’est pourtant une nécessité que de s’exercer à prendre du recul lors de ces moments-là pour être capable de comprendre ce qui entraîne cette crise d’hyperphagie. Mieux vous allez la comprendre, plus vous serez armé pour vous débarrasser d’elles et des sensations de honte, de culpabilité, de mal-être et des restrictions qui y font suite.

Ce que je vous propose aujourd’hui n’est pas un remède miracle, je ne suis pas médecin et cette pathologie pour se soigner demande un accompagnement pluridisciplinaire. Toutefois, en tant qu’ancien hyperphage, je peux vous parler de mon expérience et de ce qui a fonctionné pour moi.

Et s’il n’est pas forcément facile de se raisonner lorsque la crise d’hyperphagie est là, je me suis dit qu’en partant du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir, qu’il serait alors plus simple de ne pas attendre que la crise d’hyperphagie soit là pour mettre en place une routine visant à lutter contre cette faim émotionnelle.

C’est dans ce cadre que j’ai développé quelques routines quotidiennes me permettant de prévenir les crises et de les éviter à de nombreuses reprises.

⁣Avant de vous livrer ces routines, il faut aussi que je vous dise qu’il est inutile de vouloir tout faire d’un coup au risque de vous dégoûter et de ne pas tenir le rythme. Choisissez celle qui vous semble la plus facile pour commencer, puis adoptez-la dans votre style de vie progressivement. Commencer par adopter cette routine une fois par semaine, puis passez à deux et ainsi de suite jusqu’à temps qu’elle soit totalement ancrée dans vos habitudes. Une fois que c’est le cas, vous pouvez faire de même avec une autre.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 1 : Buvez de l’eau

L’eau est votre meilleur allié pour être en forme, être moins fatigué, que votre organisme fonctionne bien. Je bois un grand verre d’eau toutes les deux heures environ ce qui fait qu’à la fin de la journée j’ai bu environ 2 litres. Cela semble bête mais cela ne l’est pas car j’ai remarqué que mes crises d’hyperphagie étaient plus fréquentes lorsque je n’étais pas en forme.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 2 : Allez faire une balade

Une ballade ou bien une activité extérieure au moment ou avez l’habitude de faire une crise (en rentrant le soir après le travail par exemple) est le parfait moyen de vous occuper et de vous détourner de votre crise d’hyperphagie. Le but c’est que cette routine remplace peu à peu votre crise et qu’au lieu d’angoisser et vous dire je vais rentrer chez moi, je vais faire une crise et vais passer un mauvais moment, cela soit remplacé par quelque chose de positif.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 3 : Ecoutez de la musique

On dit souvent que la musique adoucit les mœurs et c’est une réalité. À de nombreuses reprises la musique m’a aidé à passer outre une crise d’hyperphagie. En me concentrant sur la musique, cela a adouci l’angoisse à laquelle j’étais confronté et fait disparaître la crise avec elle.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 4 : Pratiquez la méditation

Pour être honnête avec vous, cela fait quelques semaines que j’ai arrêté la méditation car je n’en ressentais plus le besoin et l’envie. Je n’arrivais plus à me concentrer et j’avais l’impression que c’était contre productif pour moi. Néanmoins pendant une très longue période, ma routine méditation m’a permis de me canaliser, de faire le vide en moi et de prendre du recul sur ce qui entraînait les crises pour mieux les éviter.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 5 : Pratiquez une activité créative

Avoir une activité créative en remplacement de la crise d’hyperphagie permet de combler le vide ou l’angoisse entraînant cette crise. L’activité dépend de ce que vous aimez, peinture, dessin, bricolage, tout est bon à partir du moment où vous passer un bon moment justement. Dans mon cas c’est avec des « LEGO » que cela fonctionnait le mieux.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 6 : Ecrivez vos pensées

Lorsque vous prenez l’habitude de coucher vos pensées sur papier, cela vous permet d’extérioriser celles-ci mais aussi de pouvoir mieux comprendre d’où elles viennent ce qui est un bon point pour faire disparaître vos crises. Par exemple, dans mon cas, c’est sur ce blog que j’aime écrire et qui a agi et agit encore comme une thérapie.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 7 : Lisez

Lire aurait pu faire partie des activités créatives mais pour moi c’est un point qui doit être seul tellement il a été important dans ma guérison. Le fait de lire et d’accéder à la connaissance a participé à créer une meilleure version de moi-même, en meilleure forme et avec un meilleur mental. Mécaniquement se sentir mieux m’a permis d’éviter les crises et de participer à la guérison.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 8 : Profitez de votre famille

Lorsqu’on fait une crise d’hyperphagie, on est bien souvent seul et on se cache. Avoir sa famille proche de soi dans ces moments est un véritable soutient permettant de lutter contre les crises. Plus jeune, j’étais toujours caché lorsque je faisais mes crises, puis en vieillissant j’ai fait le choix d’en parler ce qui m’a beaucoup aidé. Essayez de remplacer les moments où vous faites vos crises par des moments en famille est un super moyen de lutter de par le bonheur que cela procure.

Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 9 : Discutez avec un ami ou un proche

Cela est en lien avec la routine précédente mais avoir quelqu’un sur qui compter, pouvoir parler à un proche lorsque cela ne va pas ou même entreprendre de remplacer vos moments de crises par une vie sociale plus active permet de lutter contre ces crises en les remplaçants par des moments heureux.

⁣Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle 10 : Mangez

Manger pour lutter contre des crises d’hyperphagie lors desquelles j’avale le contenu du frigo ? Ça à l’air contre intuitif mais c’est le meilleur conseil que je peux vous donner aujourd’hui. Planifiez vos repas de sorte à suffisamment manger toute la journée, avec des aliments qui vous font plaisir et surtout en incorporant des aliments tentations. Avoir suffisamment mangé tout au long de la journée et ne plus se restreindre sur tel ou tel aliment agit souvent comme une bénédiction.

⁣Routine contre l’hyperphagie ou la faim émotionnelle : Conclusion

Comme vous avez pu le constater, ces routines ont surtout pour vocation de vous occuper l’esprit et de remplacer la crise d’hyperphagie par autre chose qui soit sans conséquence. Trouvez la routine qui vous procurera le plus de plaisir et elle n’est peut-être pas dans la liste que je vous propose qui est évidemment non exhaustive. Trouvez aussi quelles sont les émotions qui vous entraînent vers ces crises ? Les trouver, c’est le premier pas vers le changement.

D’ailleurs le changement c’est toujours quelque chose de difficile et de long, alors soyez patient, ayez confiance en vous et dans la mesure du possible faites-vous aider. Lorsque vous entamez ce genre de démarche et de routine, chaque jour est un progrès de plus vers le mieux alors félicitez-vous et récompensez-vous à chaque amélioration, peu importe qu’elle soit infime.

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X