Comment la nourriture affecte votre cerveau ?

Dans cette quête que j’ai de développement personnel et de m’améliorer quotidiennement, j’ai voulu m’intéresser à ce que nous avons de plus précieux dans ce cadre à savoir le cerveau et comment est ce que ce que nous mangeons va influer sur celui-ci. Ainsi, voici l’idée de base sur laquelle je me suis appuyé :

À quoi ressemblerait notre cerveau si on l’imaginait uniquement d’un point de vue des nutriments et en mettant de côté tout le reste ?

Le cerveau serait essentiellement composé des gras qu’on appelle lipides mais on trouverait aussi de manière plus à la marge des protéines et des acides aminés ainsi que des micronutriments et du glucose.

Évidemment, on ne peut considérer le cerveau uniquement comme l’addition de toutes ces parties nutritionnelles, néanmoins chacun de ceux-ci auront un impact tout à fait différent sûr :

  • Le fonctionnement.
  • Le développement.
  • L’humeur.
  • L’énergie.

Par exemple, il est fort possible que ce soit les effets de ce que vous mettez dans votre assiette qui soit responsable de :

  • La passivité ressentie après votre déjeuner.
  • La vigilance ressentie au plus profond de la nuit.

Les lipides et oméga

On a donc vu qu’essentiellement, votre cerveau est constitué de gras. Mais si on devait en retenir deux parmi ces gras, il faudrait retenir ceux-ci :

  • Oméga 3.
  • Oméga 6.

En effet, ces acides gras essentiels, lorsqu’ils sont ingérés dans les quantités suffisantes dans votre alimentation vont être le moteur de plusieurs phénomènes :

  • Ils vont participer à la prévention des conditions dégénératives du cerveau.
  • Ils sont essentiels pour la création et la maintenance des membranes cellulaires.

Il faut donc avoir une alimentation suffisante en bon gras et riche en oméga comme tout ce qui est :

  • Noix.
  • Graines.
  • Poissons gras.

Si ces aliments contenant des oméga sont bons pour votre cerveau, a contrario si vous consommez sur le long terme des mauvais gras comme peuvent l’être les gras trans et saturés, ils auront un impact négatif sur la santé de votre cerveau.

Les protéines

Prenons maintenant les protéines et les acides aminés qui sont les composants nutritifs permettant croissance, développement et qui vont définir la façon dont vous vous sentez et vous agissez.

Les acides aminés contiennent ce qu’on appelle les précurseurs des neurotransmetteurs et qui sont en fait des sortes de postiers chimiques amenant vos signaux d’un neurone à un autre et vont venir vous impacter sur différents points :

  • Votre humeur.
  • Votre sommeil.
  • Votre attention.
  • Votre poids.

C’est la raison pour laquelle vous allez par exemple :

  • Vous sentir plus tranquille après un repas riche en glucides.
  • Vous sentir plus alerte après un repas composé de plus de protéines.

Ce sont les combinaisons complexes de ce qui compose vos aliments qui peuvent venir stimuler les cellules de votre cerveau et libérer des bonnes molécules comme :

  • La dopamine.
  • La sérotonine.

Il est malgré tout difficile de pouvoir impacter les cellules du cerveau, or tous les acides aminés ingérés vont être ensuite en concurrence pour un accès qui est limité. Ainsi une alimentation que l’on considérera comme variée et équilibrée va permettre :

  • De maintenir l’équilibre entre ces messagers du cerveau.
  • Et empêcher votre humeur de glisser d’un côté ou d’un autre.

Les micronutriments

Le cerveau au même titre que tous les organes du corps humain va recevoir en permanence des micronutriments comme par exemple :

  • Des antioxydants que l’on va retrouver dans les fruits et les légumes et qui vont aider votre cerveau à combattre les substances détruisant vos cellules grises et l’aidant ainsi à fonctionner correctement plus longtemps.
  • Des vitamines comme la B6 et la B12 qui sont extrêmement importantes pour préserver votre cerveau des maladies et du déclin.
  • Des minéraux comme le fer, le cuivre, le zinc ou encore le sodium qui sont nécessaires à la bonne santé de votre cerveau ainsi qu’à son développement.

Les glucides

Pour que le cerveau puisse transformer et absorber tous ces éléments nutritifs nécessaires à sa bonne santé, il a besoin d’énormément de carburant sous forme d’énergie. Pour bien comprendre cette information, sachez que :

  • Votre cerveau représente seulement 2% de votre poids.
  • Ces 2% de votre poids demandent 20% de vos ressources énergétiques pour fonctionner correctement.

Ainsi l’énergie nécessaire au cerveau va arriver essentiellement des glucides que le corps va assimiler en glucose.

Vos lobes frontaux responsables de la coordination motrice volontaire et du langage dont d’ailleurs à ce point sensible à une baisse de glycémie que vous vous rendrez rapidement compte que vous êtes en carence par des modifications dans vos fonctions mentales.

Une fois que nous avons compris ces informations concernant les glucides, il est important de savoir qu’ils se présentent sous trois formes :

  • L’amidon.
  • Le sucre.
  • La fibre.

Chacun de ces types de glucides va venir jouer différemment sur la manière dont votre corps et votre cerveau vont réagir. Par exemple :

  • Le pain blanc qui a un indice glycémique élevé et qui est pauvre en fibre va libérer rapidement le glucose dans le sang ce qui va avoir pour impact de faire vite diminuer ensuite votre glycémie entraînant avec elle votre attention et votre humeur.
  • Les céréales ou encore les légumineuses sont-elles beaucoup plus riches en fibre ce qui va avoir pour conséquence de libérer lentement le glucose et donc a contrario du pain blanc de conserver une attention et humeur plus équilibrées.

Conclusion

À travers cet article vous aurez donc compris qu’il est important pour permettre à votre cerveau de fonctionner de manière optimale et le plus longtemps possible d’avoir :

  • Une alimentation riche et variée afin de lui apporter tout ce qui est nécessaire : gras, protéines, acides aminés, micronutriments et énergie.
  • Une alimentation choisie et réfléchie afin que ces sources d’éléments nécessaires à son fonctionnement soient de meilleure la meilleure qualité possible.

Lorsque vous vous nourrissez, vous nourrissez directement votre cerveau qui est l’organe le plus important de votre corps. Ainsi, un cerveau bien nourri aura un impact direct sur tout le reste de votre vie :

  • Motivation.
  • Bien être.
  • Performances sportives.
  • Bonne humeur.
  • Etc.

2 réflexions au sujet de “Comment la nourriture affecte votre cerveau ?”

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X