Hyperphagie : 4 raisons pour lesquelles vous perdez le contrôle

Si vous êtes atteint d’hyperphagie, alors vous avez déjà dû ressentir ce sentiment de perte de contrôle qui fait son apparition lorsque survient une crise et que vous êtes en train de vider votre réfrigérateur.

Mais cette sensation de perte de contrôle sur la nourriture vient bien souvent du fait que vous cherchez justement le reste du temps à garder le contrôle sur d’autres choses pour différentes raisons comme :

  • Vouloir perdre du poids
  • Tenter de combler un manque
  • Faire face à un traumatisme

Ce qui est difficile avec le contrôle c’est qu’il est d’abord extrêmement jubilatoire lorsqu’on suit les règles imposées parfaitement. Dans ce cas il déclenche alors des sentiments positifs que sont la réussite et la satisfaction.

Malheureusement, lorsque vous craquez, que vous ne savez plus respecter vos règles, que vous mangez soit des aliments que vous vous étiez interdits, que vous mangez des quantités excessives ou que vous faites face à une crise d’hyperphagie, ce contrôle se retourne contre vous en amenant avec lui des sentiments négatifs que sont la honte et la culpabilité.

Vous ressentez souvent l’impression d’avoir totalement perdu le contrôle sur la nourriture, celle d’avoir craqué de façon abusive et une sensation de trop-plein ?

Cette sensation est tout à fait normale si vous êtes dans une démarche de contrôle et que vous êtes au régime par exemple ou que vous avez banni certains aliments de votre alimentation et cet article est là pour vous expliquer les raisons.

Raison 1 : Vous remettez à plus tard

Combien de fois j’ai pu me dire bon allez ça ira mieux demain, ou ça ira mieux après le week-end. Combien de fois en me disant je me suis autorisé un nouveau repas gargantuesque en prévision du régime que j’allais réattaquer plus tard.

Le problème c’est que si vous vous dites ça en ce moment vous vous mettez en tête que vous ne pouvez pas profiter le reste du temps. Vous indiquez à votre esprit que votre mode de vie sain ne vous donne aucun plaisir et même pire vous indiquez à votre cerveau que tel ou tel aliment vous donne du plaisir peut-être parce qu’il est interdit.

Raison 2 : « Au point où j’en suis »

C’est probablement la raison la plus difficile à laquelle j’ai été confronté dans mon cas personnel. Dès lors que je cassais cette sensation de contrôle que j’avais en craquant pour des aliments interdits ou en ne respectant pas le régime alimentaire que je m’étais fixé, cela avait pour conséquence de lever une sorte de barrière chez moi, entraînant avec elle une sensation très désagréable, celle du « Au point où j’en suis » ou « foutu pour foutu ».

Imaginez-vous un barrage qui céderait sous la pression de l’eau, une fois qu’il a rompu, il est impossible de faire marcher arrière et de colmater la brèche. C’est un peu la même chose avec cette mentalité, lorsqu’on cède à la tentation on se dit que de toute façon on ne peut pas effacer ce qu’il vient de passer alors autant aller jusqu’au bout et le terminer ce paquet de bonbon.

La bonne question à se poser alors c’est pourquoi j’ai l’impression que le barrage a rompu ? Pourquoi je me suis interdit cet aliment ? Est-ce que c’est vraiment grave d’en consommer ?

Raison 3 : Vous avez des bons aliments et des aliments interdits

Principe numéro 1 de l’Homme que de désirer tout ce qui est interdit. Et cela fonctionne aussi avec l’alimentation. Ainsi tous ces aliments que vous vous interdisez, vous les rendez dans le même temps encore plus attirant et donc vous augmentez votre envie de les consommer.

Pourquoi ne pas lever l’interdiction sur ces aliments et les intégrer de façon équilibrée dans votre consommation de tous les jours ? En mangeriez-vous autant que pendant une crise d’hyperphagie si ces aliments faisaient partie de votre régime alimentaire ?

Si ces aliments sur lesquels vous craquez pendant vos crises d’hyperphagie notamment sont des aliments que vous avez bannis de votre alimentation quotidienne, c’est le moment là aussi de revoir sa copie sur cette restriction et de réfléchir à une façon qui vous corresponde afin de les réintégrer à votre consommation.

Raison 4 : Vous avez faim

Cela semble assez simple comme raison mais c’est pourtant la principale. Votre corps est un moteur qui a besoin d’énergie et si vous le restreignez, son mode survie (et donc vos instincts) prend le dessus.

Soyez donc beaucoup plus à l’écoute de celui-ci et posez-vous les bonnes questions lorsque vous faites face à ce sentiment de perte de contrôle.

Aviez-vous suffisamment mangé ou vous étiez vous beaucoup restreint ? Est-ce que cette crise que vous avez faite semble normale au regard des restrictions imposées ?

Le but n’est pas de vous flageller avec les réponses à ces questions car il sera toujours nécessaire d’accueillir avec bienveillance toutes ces réponses que vous fait votre corps. Toutefois, c’est un bon moment pour analyser ces crises et revoir et ses sentiments pour revoir sa copie sur les restrictions imposées.

Comment reprendre le contrôle ?

Il n’y a pas 1000 solutions pour reprendre le contrôle ou en tout ne plus le perdre :

  • Vous devez modifier la perception et les schémas de pensée que vous avez sur votre alimentation
  • Vous devez voir de nouveau la nourriture comme étant un moment de plaisir et non plus uniquement un nombre de calories ou bien un échec lorsque vous craquez et une réussite lorsque vous gardez le contrôle.
  • Vous devez considérer chaque aliment comme étant autorisé et non plus interdit de sorte à ce que votre alimentation soit naturellement régulée par vos envies, vos goûts et vos sensations.

Et vous, avez-vous identifié d’autres raisons pour lesquelles vous perdez le contrôle ?

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X