Hypnose : mon témoignage (partie 2)

Dans ma guérison contre mon trouble du comportement alimentaire, l’hypnose a été un allié de taille pour me permettre de comprendre l’origine de mon hyperphagie tout d’abord. Mais elle a aussi été extrêmement utile pour m’aider à comprendre ce qui était bon pour moi ou non, et ce que je devais faire pour ne plus être sujet aux crises d’hyperphagie.

Dans cet article je vais vous parler de la seconde phase de la thérapie que j’ai reprise 3 ans après avoir terminé la première. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon premier témoignage sur l’hypnose.

Quelques rappels sur l’hypnose

Si vous êtes arrivés ici sans avoir au préalable été lire la première partie il est important pour moi de vous rappeler ces quelques éléments pour que vous compreniez bien comment se passe l’hypnothérapie :

  • Il n’est pas question de Mesmer ici. C’est tout l’inverse qui se passe car vous devez être pleinement conscient et très concentré.
  • Allez y en étant certain que cela va vous aider et faites pleinement confiance à votre thérapeute, dans mon expérience je pense que cela permet d’améliorer les effets.
  • Faites autant de séances que nécessaire, on est tous différents face au temps que peuvent mettre les résultats.
  • Bien que vous n’y soyez pas obligé, je pense que c’est bien que vous racontiez à votre thérapeute les choses que vous visualisez dans les séances car cela va lui permettre de vous donner des interprétations.

Pourquoi avoir réalisé mon hypnothérapie en deux parties ?

Pour être honnête ce n’était pas vraiment un choix au départ même si ça s’est révélé bénéfique au final. En effet, j’ai arrêté les séances d’hypnoses la première fois pour deux raisons :

  • La première raison est financière car bien que ce soin est pour moi un véritable médicament et que l’argent qu’il coûte est de l’argent bien dépensé, il faut savoir qu’il n’est pas remboursé.
  • La seconde raison est pratique. Mon planning s’alourdissait et ma thérapeute ne se trouvait pas forcément proche de chez moi.

Ces deux raisons cumulées ont mis à mal ma motivation à réaliser mes séances et j’ai donc tout simplement arrêté la thérapie en cours de route malgré les effets bénéfiques que j’avais déjà constatés. Cela permet tout de même de tirer des enseignements pour les thérapies de ce genre afin d’aller jusqu’au bout :

  • Prévoir un budget alloué à cette thérapie ou économiser en prévision de celle-ci.
  • Choisir un thérapeute chez qui il est facile de se déplacer afin de ne pas entamer sa motivation à y aller.

Toutefois cette pause dans la thérapie m’a fait du bien et m’a permis de digérer toutes les choses que j’y avais apprises afin de commencer à mettre des solutions en face de mes problématiques.

J’ai donc repris ma thérapie quelque chose comme 3 trois ans plus tard avec une toute autre façon de l’aborder :

  • J’étais sûr à 100% que cela fonctionnait.
  • J’étais hyper concentré pour ne vraiment rien perdre des messages que m’envoyait mon cerveau à travers ces séances.

Quelles ont été les différences entre la première partie et la seconde partie ?

Si lors de la première partie, j’ai surtout compris quelles situations causaient mes crises d’hyperphagie et ce que je devais donc mettre en place pour ne plus vivre ces situations, cette seconde partie m’a apporté encore plus. En effet, à l’issue de ces quelques séances j’avais découvert énormément de choses à propos de mon caractère. Des choses qui étaient probablement enfouies ou que je ne soupçonnais pas.

Pour être honnête avec vous, je n’ai plus vraiment de souvenir de ce que j’ai visualisé au cours de la première partie de cette thérapie d’hypnose car les « visions » étaient assez abstraites. J’ai surtout le souvenir d’un voyage en moi-même me permettant de me comprendre.

Dans cette seconde partie, les visualisations furent irréelles car c’est une jungle que j’imaginais et qui était peuplé de mes deux animaux totems : un lion et un panda (je vous laisse prendre le soin d’aller voir la signification si cela vous intéresse). Et bien que ces visualisations ne puissent être réelles, c’est celles-ci qui m’ont permis d’en découvrir le plus à propos de mon caractère et de mes émotions.

Ainsi, pour résumer et pour que vous compreniez le déroulé, voici comment je pourrais vous définir ces deux parties à propos de l’hypnose :

  • La première partie de la thérapie m’a permis de comprendre quelles situations causaient les crises et de mettre en place des actions, des stratégies, des habitudes afin d’éviter de faire face à ces situations. Par exemple dans ce cadre j’évitais de rentrer chez moi directement après le travail car c’est le moment où survenaient les crises ou bien je faisais en sorte de ne pas acheter d’aliments pouvant provoquer des crises pendant les courses.
  • La seconde partie de ces séances d’hypnose m’a quant à elle permis de me comprendre moi, de prendre conscience de mon caractère et de mes émotions pour cette fois-ci mettre en place des habitudes qui me permettent de me protéger moi-même. Par exemple dans ce cadre, je m’aménage des temps de repos pendant lesquelles je ne fais rien du tout et qui me permette de me reposer ou encore je mets en place des séances de sport régulièrement qui me permettent de prendre soin de moi.

Comment l’hypnose peut vous aider dans tous les secteurs de votre vie ?

Je crois que l’hypnose peut vous aider dans absolument tous les secteurs de votre vie car elle vous permet d’aller au fond des choses et de comprendre les situations ou les mécaniques qui entraînent telle ou telle réaction. Finalement, l’hypnose va vous aider à apporter du changement en modifiant vos comportements inadaptés et en dépassant les limites que vous avez l’habitude de vous fixer.

C’est une thérapie que vous devriez envisager dans différents cas même au-delà de votre trouble du comportement alimentaire comme l’hyperphagie ou la boulimie. En effet, l’hypnose peut aussi vous aider dans ces différents cas :

  • Arrêt du tabac
  • Mettre fin à une addiction
  • Améliorer ses habitudes alimentaires
  • Améliorer la qualité de son sommeil
  • Augmenter sa confiance en soi
  • Mieux gérer ses émotions
  • Dépasser ses peurs ou phobies
  • Développer ses aptitudes mentales
  • Diminuer les angoisses, le stress, la dépression.

Comme vous le voyez, ses bienfaits et les cas où elle peut s’appliquer son nombreux. De mon côté j’envisage de reprendre des séances d’hypnose de façon régulière pour deux choses :

  • Diminuer le stress dans lequel je peux me retrouver parfois.
  • Profiter du bien-être que peuvent apporter ces séances.

Cela fera probablement l’occasion d’apporter une troisième partie à cet article !

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X