Médecine traditionnelle chinoise : qu’est-ce ?

Depuis une semaine, je teste une méthode de médecine traditionnelle chinoise pour m’aider à perdre les derniers kilos qu’il me reste et surtout pour réussir à passer un cap là où je n’arrivais plus à perdre quoi que ce soit.

Médecine traditionnelle chinoise : définition

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine vieille de 3000 ans et dont le principe est de reposer sur un diagnostic global du patient.

En effet, le praticien recherchera la cause de la pathologie ou maladie après avoir fait une recherche précise sur le poul et la langue du patient, après l’avoir inspecté, interrogé, palpé qu’il va pouvoir réaliser un bilan énergétique global.

La médecine traditionnelle chinoise considère que le symptôme n’est que la partie visible de quelque chose de plus profond et la conclusion d’un déséquilibre énergétique global.

Ce déséquilibre peut par ailleur avoir des sources de natures différentes :

  • Des sources externes comme un traumatisme, le climat, des erreurs alimentaires, un emploi pénible, etc
  • Des sources internes comme les émotions, le stress, les pathologies, etc
  • Des sources toxiques comme la pollution, les addictions, la médication, etc

Dans ce cas, le praticien en médecine traditionnelle chinoise est de considérer le patient dans globalité et de traiter sa problématique grâce à plusieurs pratiques que sont :

  • L’acupuncture
  • La pharmacopée chinoise
  • La nutrition
  • La mobilisation ostéoarticulaire
  • La moxibustion massage Tuina

Médecine traditionnelle chinoise et perte de poids

La médecine traditionnelle chinoise considère les évolutions liées au poids comme une manière de s’exprimer de notre corps et permet dans ce cadre d’avoir une approche différente pour perdre du poids.

Comme expliqué dans le premier paragraphe, la médecine chinoise va d’abord commencer par dresser un bilan général du corps, à la recherche d’un déséquilibre possible qui pourrait être causé par différentes choses comme :

  • Un trouble ou une pathologie. C’est ce qui est intéressant dans mon cas puisque atteint d’hyperphagie et étant aussi de nature angoissé j’ai pu discuter de ces deux choses avec mon praticien.
  • Un métabolisme paresseux et qui aurait donc plus de mal à remplir ses missions d’évacuation des toxines du corps et qui de fait aurait plus tendance à stocker qu’à éliminer même en mangeant très peu. Cela peut être la conséquence par exemple d’une mauvaise hygiène de vie ou d’une fatigue trop intense dans une vie qui l’est tout autant.
  • Des émotions trop intenses auront elles aussi un impact sur l’évolution du poids puisqu’elles auront tendance à déséquilibrer la circulation des énergies dans le corps et à travers les organes. La médecin traditionnelle chinoise va donc chercher à rétablir cet équilibre en travaillant sur les émotions.
  • La digestion et le fait de brûler les aliments est aussi un point important de la médecine chinoise et en fonction de la situation la thérapie veillera à augmenter ou diminuer la chaleur de l’estomac.
  • La fatigue, le stress, l’angoisse sont enfin les derniers facteurs importants d’une perte ou d’une prise de poids dans la médecine traditionnelle chinoise car ils peuvent être la conséquence d’une vie intense mais épuisante et qui a pour conséquence que le système digestif qui va évacuer les nutriments qui sont essentiel à notre santé plutôt que de les assimiler. 

Une fois qu’on a parlé des causes, la médecine traditionnelle chinoise s’attache via une thérapie à régulariser les différents déséquilibre auquel on peut être confronté avec différents traitements :

  • La création d’un programme alimentaire adapté au patient et qui doit avoir différents objectifs :
    • Il ne doit pas être restrictif afin de conserver intact la motivation et la détermination du patient mais aussi afin qu’il ne craque pas.
    • Il doit être adapté aux particularités qu’on aura cerné lors du bilan énergétique et notamment devra être attentif s’il faut plutôt augmenter ou diminuer la température de l’estomac. En fonction, on bannira certains aliments au début.
  • On peut aussi avoir recours aux plantes et à la phytothérapie, notamment pour les personnes qui auraient un métabolisme ralenti et qui auraient du mal à déstocker les cellules graisseuses accumulées.
  • Le recours à l’acupuncture, l’acupression ou auriculothérapie dont le principe est évidemment de trouver un équilibre dans les énergies du corps en stimulant telle ou telle partie du corps, tel ou tel organe. En effet, stimulant certains points du corps on peut avoir un effet sur la sensation de faim par exemple ou encore sur la rétention d’eau. Dans mon cas, mon praticien a eu recours à l’auriculothérapie pour bloquer la sensation de faim.
  • Les massages et la méditation auront des effets positifs sur le stress ou l’angoisse et permettront de se reconnecter à son corps et d’en prendre soin afin de faire circuler de nouveau les énergies. Dans mon cas lors du massage mon praticien mettait une lampe à chaleur juste au-dessus de mon ventre.

Médecine traditionnelle chinoise : mon avis

Au-delà de la perte de poids, il faut voir cette pratique comme une manière de prendre soin de soi, de sa santé et de se reconnecter à son corps. En effet, bien que les résultats soient tout à fait impressionnant sur mon objectif de perte poids mais aussi de perte de gras, cette expérience m’a permis d’autres améliorations qui ont des conséquences dans ma vie de tous les jours comme :

  • Diminution du stress et de l’angoisse grâce aux massages. J’ai par ailleurs désormais encore plus le souhait de prendre soin de mon corps et de ma santé et c’est quelque chose je pense que je mettrais en place désormais régulièrement dans ma vie.
  • Cela a eu aussi un impact sur ma manière de me nourrir et j’ai pu me rendre compte sur certaines habitudes que j’avais encore et résultante de mon hyperphagie n’était pas nécessaire et m’ont permis de comprendre comment m’en passer même une fois la thérapie terminé.
  • Enfin cela à joué sur mon énergie via la qualité de mon sommeil puisque depuis je réussi à m’endormir tôt et à me réveiller tôt, ce que je cherchais à faire depuis longtemps.

Médecine traditionnelle chinoise et hyperphagie

Dans le cadre d’une hyperphagie, bien que le praticien ne va pas rentrer dans le détail afin de chercher la cause plus profonde d’où vient cette pathologie, la médecine traditionnelle chinoise est à mon sens une super thérapie qui peut venir en complément.

En effet, cette thérapie ne vas pas comme le ferait un psychologue chercher, découvrir la cause et vous donner les armes nécessaire à la gestion de votre problématique. Néanmoins, elle va vous permettre de jouer sur tout un tas de choses vous permettant d’améliorer votre humeur, améliorer votre bien-être, améliorer votre relation à votre corps, améliorer la circulation de vos énergies qui auront de fait un effet positif sur votre hyperphagie.

De plus, l’auriculothérapie consistant à introduire une aiguille semi-permanente dans un endroit précis de l’oreille pour bloquer la faim à un effet assez spectaculaire qui peut aussi vous aider à lutter contre vos crises d’hyperphagie.

1 réflexion au sujet de « Médecine traditionnelle chinoise : qu’est-ce ? »

Laisser un commentaire

Afin que je puisse vous aider face à ces troubles alimentaires et vous proposer les meilleurs contenus possibles, j'ai créé un questionnaire dédié.

X